Accueil Non classé Un message adressé à « ceux qui ne croient plus »

Un message adressé à « ceux qui ne croient plus »

0
0
48

Ceux qui pensent que la France est devenue un pays en décadence, qui a oubliée ses principes et qui est fermée sur les autres, doivent se rappeler que rares sont les pays comme les nôtres, qui ont exercés, et exercent encore, autant de fascination et d’ influence à travers le monde, rares sont les pays comme le nôtre, qui comptent autant d’associations composées de bénévoles, autant de fonctionnaires au service du peuple, d’aides sociales et financières en direction des plus modestes.

 

 

Ceux qui pointent du doigt les problèmes et les violences des quartiers populaires qui n’en finissent pas ont peut-être raison de le faire, mais doivent savoir que la transgression existe dans tous les milieux sociaux, elle est juste plus subtile et silencieuse en certains endroits, brutale et plus spectaculaire en d’autres endroits.

 

 

Ceux qui nous disent que l’école est en panne et ne fonctionne plus devraient prendre connaissance du travail de tout ces enseignants, de la maternelle à l’université à travers le monde, qui sont encore passionnés par leur travail et sont passionnants à écouter, ils devraient voir comment ces enseignants réinventent l’école chaque jour, par de nouvelles disciplines et de nouvelles méthodes. Ceux qui accusent l’école de produire de l’échec doivent savoir que l’amour de la connaissance se transmet d’abord au sein du foyer familial.

 

 

Ceux qui accusent les riches de tous les malheurs de la planète et qui ne font qu’exploiter le peuple, nous disent, au nom de je ne sais quel vertu, que leur fortune devrait être partagée entre les nécessiteux, devraient aussi s’intéresser aux efforts et aux sacrifices que certains d’entre eux ont accompli, eux ou leurs parents, afin d’ obtenir ce qu’ils ont. Ils devraient aussi se demander combien d’emplois ont-ils peut-être crées, et de quel manière leur prospérité peut-elle exercer un rôle dans le développement raisonné des sociétés qui en ont bien besoin.

 

 

Ceux qui doutent et se méfient de la religion ont tout à fait le droit de le faire, mais devraient se remémorer combien de civilisation  jadis, elles ont su bâtir et édifier, combien de valeurs elles ont léguées à nos sociétés et combien d’illustres savants ont été guidés par leur foi.

 

Quant à ceux qui accusent sans preuve, les dirigeants de mentir et d’être d’incompétents, doivent se rappeler que la politique ne s’improvise pas, mais s’apprend au fil du temps, ce qui implique de changer d’avis et de se tromper, et qu’il vaut mieux un élu certes novice, mais qui se transformera durant sa carrière, plutôt qu’un homme politique ou un chef d’état vieillissant et devenu inerte depuis bien longtemps.

 

 

Ceux qui s’inquiètent de tous ces mouvements migratoires qui concernent aussi notre pays ont légitimement le droit de le penser, mais ils doivent aussi se rappeler que l’homme n’a jamais cesser de migrer durant son histoire, et que les peuples qui composent la France n’en sont pas épargnés. Ils doivent se remémorer que ces migrations ont permis d’échanger, idées, marchandises et denrées, et qui profitent à tous aujourd’hui. Et que l’étranger d’aujourd’hui, indésirable et problématique, pourrait faire parti demain, des solutions aux problèmes que rencontrent la nation et l’Europe.

 

 

Ceux qui ne croient pas en l’Europe ont sûrement une bonne raison de l’affirmer, mais ne doivent pas ignorer nos voisins de toujours, que se soit les Italiens ou les Espagnols, les Allemands ou nos amis Grecs, les Suédois ou nos amis Autrichiens. Que l‘on le veuillent ou pas, l’Europe se construit depuis l’aube des temps, et continuera à se construire, que l’on s’y oppose ou pas.

 

 

Ceux qui ne croient seulement qu’aux théories conspirationnistes, et qui parcours le web non plus pour s’instruire ou pour découvrir, mais seulement pour rassembler les pièces du puzzle complotiste qu’ils se sont inventés doivent savoir que le pessimisme est une épidémie plus contagieuse que le covid 19.

 

Et ceux qui n’admettent pas qu’une épidémie mondiale peut encore apparaître d’une façon naturelle en 2020 témoignent d ‘une connaissance très étroite de l’histoire et des maladies qui ont pu frapper l’Europe. Alors pour finir, posons-leurs la question, en quoi croyez-vous donc alors ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Terre entre nos mains

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Prochain livre prévu pour 2022

Les flux migratoires en ce XXI e siècle ont eu une grande importance sur les sociétés huma…