Accueil Non classé Les contradictions de notre modèle de société.

Les contradictions de notre modèle de société.

0
0
92

Terre entre nos mains

 

Lutte contre le séparatisme, rappel de la loi contre les signes religieux, budget voté en faveur de l’environnement, les autorités sont en lutte, mais finalement, ne cherchent t’ils pas à combattre leurs propres démons ?

 

En effet, comment un pays peut-il être crédible quand il parle d’intégration et de séparatisme, alors qu’il n’a pas lui même mis en évidence et reconnu les erreurs de sa propre histoire colonial ? La France a longtemps pratiqué le séparatisme au sein des pays qu’elle avait conquis, et ne s’est jamais « intégrée » à ses populations qu’elle a administrée, préférant se comporter en « étranger ». Alors aujourd’hui, prôner l’intégration et le rassemblement alors qu’on ne l’ a jamais pratiqué, est une chose assez étrange, voir contradictoire.

 

On nous parle également de l’urgence climatique, mais on nous encourage en même temps à consommer le plus possible par « solidarité » nous dit-on. Est-ce aussi une contradiction ou alors une stratégie politique ?

 

Les signes religieux sont aussi invités à se faire discret et profil bas dans l’espace public afin de ne pas influencer la conscience de chacun nous dit-on. Mais alors pourquoi les pouvoirs publics et les élus ferment-ils les yeux sur l’immense influence qu’exerce la publicité et le monde commercial qui s’introduisent même dans nos vies privées au nom de la croissance et du profit ? Comme dirai un rappeur, « si ils le pouvaient ils introduiraient même des pubs dans nos rêves… ».

 

Les propos antisémites dans notre société sont condamnés à l’unanimité et sans équivoque, mais visiblement on peut insulter et accuser une population entière de terrorisme et de délinquance « au nom de la liberté d’expression et du débat » devant une chaîne télévisé. Est-ce aussi une contradiction ou bien une exception ? Alors au nom de la démocratie, posons cette question : une caricature ne devrai-elle pas d’abord être un moyen de faire rire tout en suscitant la réflexion ? Mais l’est t-elle encore si elle devient un instrument de propagande qui vise à discréditer et à combattre systématiquement les religions ? Une de nos valeurs fondamentales en France est le respect et la dignité de la vie humaine, mais alors pourquoi autorise t’ on chacun à pouvoir blesser et ridiculiser les croyants et leurs religions au nom de la démocratie ? C’est encore une contradiction qui n’est pas éclaircie. De la même manière, le droit au blasphème est un principe qui demande de la clarté car tel que cela est présenté, il encourage la provocation, alors qu’à l’origine son but était simplement de dépénaliser cette sanction.

 

La lutte contre l’islamisme qu’a engagé le gouvernement et de nombreux médias nous rappellent étrangement le congrès de Berlin en 1885, organisé par Bismarck dans le but d’organiser le commerce Africain et de partager les colonies Européennes, seul l’ambassadeur Américain a déploré que cette rencontre aurait du se faire  en présence d’Africains qui sont quand même concernés par le sujet. De la même manière aujourd’hui, de nombreux politiques et journalistes s’improvisent en spécialiste de la question de l’islam, mais ne juge pas nécessaire d’interroger ou d’impliquer des Français Musulmans dans cette réflexion politique. Alors pouvons nous dire que l’histoire se répète et qu’elle est écrite par les vainqueurs ?

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le système Trump ou l’échec de la démocratie .

Le président américain sortant s’est illustré ces derniers temps par le rejet du fondement…