Accueil Non classé Ne touchez pas à mes identités.

Ne touchez pas à mes identités.

0
0
42

 

 Je tiens d’abord à rendre hommage à toutes les victimes du terrorisme et de l’aveuglement humain, en particulier à mes sœurs et frères catholiques qui ont été touchés dans leur âme à cause de ce nouvel attentat à Nice.

 

La situation que l’on vit est difficile actuellement, un climat social qui est tendu, accompagné d’un confinement qui ne nous fait pas plaisir non plus.

 

Pendant ce nouveau confinement, je rêve de suivre encore une fois un cours d’Histoire-géo, dispensé par Samuel Paty à qui je suis sûr, je donnerai toute mon attention, étant passionné d’histoire et encore plus de voyage et de géographie, je rêve aussi à cet instant, d’aller prier à l’Église notre-Dame dans cette magnifique ville de Nice, et cela bien que je soit Musulman Français.

 

J’ai besoin de dire tout cela car mon identité est loin de se réduire à ma religion. Le paysage Français, catholique, fais intimement partie de ma vie, de mes souvenirs : je n’oublierai jamais cette croix qui culmine encore au sommet de cette colline, que j’ai observé de mon balcon durant toute mon enfance, elle se dressait toute en haut de ma vue, comme une protection, une bienveillance.

Elle fut démontée un jour pour une restauration, quelque chose me manquait alors sur cette colline si familière.

 

J’ai besoin de dire aussi qu’en tant que Musulman, je ne voudrai vivre dans aucun autre pays au monde que la France. La gentillesse de ces habitants, leur politesses, leur spontanéité et leur authenticité me manquerai très vite. La campagne Française, parsemé de ces nombreux clochers me manquerai aussi.

 

J’ai besoin de dire aussi qu’ayant une culture maghrébine, je suis aussi un grand passionné d’Europe, la diversité de chacun de ses pays m’enrichissent au fur et à mesure que je les découvrent. Mes musiques préférées sont de loin les musiciens anglais et anglo-saxons, et bien que je sois musulman, je suis aussi un grand épicurien, profondément cartésien, éprouvant un grand respect pour les philosophies grecs, qui ont été pour moi, les précurseurs de la civilisation européenne et même de la civilisation arabo-musulmane.

 

J’invite donc mes coreligionnaires à ne pas renier les différentes facettes de leurs identités qui habitent en eux, mais ont tendances à les oublier, à les étouffer au nom de leur foi, j’invite aussi tout le monde, Musulman ou pas, à affirmer, à cultiver « ces identités » qui sont nos trésors, et ne pas s’enfermer dans « une identité nationale ou religieuse » qui serait la clé du problème.

index

 

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Comment encourager le patriotisme ?

  « Changer le prénom des personnes d’origines étrangères ». Cette simple proposition…