Accueil Non classé La dictature du média

La dictature du média

0
0
67

index

 

Ce qui est stupéfiant avec les journalistes, c’est cette énorme contradiction à vouloir défendre à tout prix une démocratie libérale à leur « goût » qui serait soi-disant dénuée de censures, mais ces mêmes journalistes prennent bien soin d’inviter les intervenants ayant la même vision de la démocratie qu’eux, et évitent de donner la parole à ceux qui ne partagent pas leurs conceptions de la liberté d’expression.

 

Au nom de leur vision démocratique ultra-libéral, qui ressemble d’ailleurs au libéralisme économique dans lequel notre pays est plongé, ils appauvrissent le débat et le rendent stérile en évitant de donner la parole à ceux qui osent affirmer le fameux « mais », concernant la condamnation des actes terroristes en lien avec les caricatures, qui serait selon eux, une forme de lâcheté, une concession faite aux terroristes. Pourtant ce « mais » n’est rien d’autre qu’une nuance, une critique objective qui a pour but d’éviter une vision binaire de la démocratie que nous propose les médias : choisir entre la liberté d’ expression totale ou alors ne pas être démocrate, voila ce que les journalistes nous proposent.

 

Cette censure que les médias pratiquent, laisse croire à l’opinion public que seuls les islamistes sont choqués par les caricatures de Charlie hebdo alors qu’en réalité des milliards de personnes dans le monde désapprouvent ces dessins à caractères pornographiques, et pas seulement des musulmans, qui selon les journalistes, doivent être visualisée et acceptée par tous les enfants à l’école. Mais ces mêmes médias prennent bien soin de ne pas donner la parole à ces millions de musulmans français complètement inoffensifs, et préfèrent s’exprimer à leur place.

 

J’écris donc ce billet pour dénoncer la prise en otage de notre démocratie par les médias français, qui en seraient les portes paroles et les garants. Je veux rappeler que la liberté d’expression a été arrachée par le peuple, au prix de nombreux sacrifices, chaque citoyen a donc le droit et le devoir de la défendre, mais aussi de la recadrer si elle se perd en route ou si elle est prise en otage par des élites médiatiques ou politiques comme c’est le cas aujourd’hui. La démocratie appartient à tout le monde et chacun en est l’ambassadeur, mais elle est aujourd’hui en contradiction avec les valeurs de dignité humaine de notre pays. Ce libéralisme économique et démocratique est inquiétant car ils n’ont aucun objectif et aucune vision pour la société.

 

J’utilise aujourd’hui mon droit de m’exprimer librement pour dire que des images pornographiques déguisées en critique de la religion n’ont rien à faire dans les écoles. Il y a mille et une façons d’enseigner la démocratie dans le milieu scolaire sans montrer de vulgarité, il y a également mille et une façons de critiquer la religion sans être insultant, et il y a également mille et une façons de manifester son désaccord sans verser dans la violence, voila ma conception de la démocratie.

 

Il n’est pas nécessaire d’utiliser des images chocs pour transmettre des idées, surtout à des enfants.

 

 

 

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aprés l’epidemie, on fait quoi ?

La réflexion du livre «  Accompagner le renouveau » a débutée il y a maintenant 5 ans, et …