Accueil Non classé Le modèle Français : de l’ouverture culturelle, au dogmatisme des valeurs.

Le modèle Français : de l’ouverture culturelle, au dogmatisme des valeurs.

0
0
177

Terre entre nos mains

 

La France comme de nombreux pays, possède ses vertus et ses ambiguïtés, ses aspects louables et d’autres plus contestables.

Ce qui frappe et qui est admirable lorsque l’on vie en France c’est ce remarquable intérêt que ce pays et certains acteurs portent pour la culture, l’art, et l’histoire pour de nombreux peuples dans le monde. Une simple pierre, complètement ignorée à certains endroits peut susciter un véritable engouement pour des passionnés, un paysage anodin pour d’autres, peut se relever être un trésor pour un touriste ou un explorateur. Cette curiosité et cet intérêt ne se trouve pas de partout dans le monde, il faut l’avouer.

Cette ouverture d’esprit qui caractérise tant l’hexagone contraste pourtant avec la manière dont elle défend ses valeurs, et qui semblent t’ils sont les meilleurs aux monde. En effet ce qui est irritant et incompréhensible, c’est ce regard à la fois passionné et civilisateur que les médias et certains observateurs posent sur les autres peuples, ce regard trouble nous rappelle le récit de Narcisse, obsédé par son charme, et qui cherche à s’émerveiller de sa propre beauté en tentant d’observer celle-ci dans la rivière, mais Europe se fâche car le reflet ne revient pas. Cette beauté recherchée, c’est les valeurs que la France aimerait bien retrouver chez l’autre, ou souhaiterait propager à travers les peuples qu’elle sonde. Mais le pays de Victor Hugo refuse de reconnaître tout autre système de valeurs que le sien. Si la laïcité et la démocratie sont des concepts fondamentaux, leur définition et leur expression à travers l’histoire et le monde ne sont pas identiques, personne ne peux prétendre détenir la bonne vision. C’est ce qui s’appelle un dogmatisme.

De plus, il n’y a pas un modèle parfait ou idéale, il serait intéressant d’étudier la société kényan, connue seulement pour ses safaris, ce pays par exemple, ne possède pas de laïcité au sens Français du terme, mais il est remarquable d’observer l’harmonie qui est présente entre culture complètement différente : Hindouisme, musulman, Chrétiens, jaïnisme, Massaï cohabite en paix. Ce genre de nation pourrait inspirer les sociétés qui rencontrent des difficultés dans le vivre ensemble.

Mais la seule solution que certains politiciens et éditorialistes, comme Goldanelle ou zemmour ont trouvé, c’est de combattre et de dénigrer les croyances dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas. En effet Tariq ramadan a été combattu car c’était un intellectuel de confession musulmane, son supposé double discours ou fondamentalisme n’a jamais été prouvé. c’est sa religion qui posait problème, pas ces idées. Celui-ci est maintenant hors d’état de nuire, il faut maintenant trouver un nouveau bouc émissaire même invisible ou fantasmé : l’islamo-gauchiste. Nous ne connaissons ni leur nombre ni leur identité, ni leur idée, mais une chose est sûre il faut combattre la religion qui se trouve derrière, car certains de ses principes sont différents des nôtres.

Nous attendons pourtant toujours ce débat honnête, sage et constructif  : mettre en évidence les idées et les valeurs communes avec l’islam et en même temps, de débattre des divergences avec elle pour faire avancer les choses, et pour favoriser l’unité comme on nous le répète chaque jour, mais le déni et la stigmatisation sont apparemment préférable et plus facile à choisir…

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un message adressé à « ceux qui ne croient plus »

Ceux qui pensent que la France est devenue un pays en décadence, qui a oubliée ses princip…