Accueil Non classé Quelle est l’origine du conspirationnisme ?

Quelle est l’origine du conspirationnisme ?

0
0
85

Fabrication du sida, attentat, coronavirus… Les suspicions à l’égard de forces occultes qui agiraient dans l’ombre vont bon train. Mais depuis quand existe cette vision du monde ? L’état est souvent mis en demeure dans ce genre d’affaire, qui serait soumis à un « agenda » précis et ne serait qu’un pion sur l’échiquier. Mais le plus surprenant, c’est que lorsque on étudie un peu l’histoire, nous découvrons que c’est l’État lui même qui en a été le précurseur, en diffusant le premier, ces théories complotistes, satanistes et conspirationnistes, et non les citoyens comme on pourrait le penser….

L’une des plus anciennes trouve son origine dans le royaume de France lui-même, Octobre 1311, Philippe le bel, se rend à la cathédrale de vienne en Isère pour assister à un concile afin d’achever la procédure de dissolution de l’ordre des templiers. Quelques temps auparavant, il divulgua des rumeurs dans le royaume, accusant l’ordre de satanisme et de sorcellerie. Une mise en demeure totalement illégale aux yeux de l’église, et qui n’avait qu’un seul objectif : mettre la main sur les immenses richesses et propriétés que l’ordre avait su acquérir grâce à leurs activités bancaires et commerciales.

Plus récemment, au début du XXe siècle, la police secrète du tsar en Russie invente un texte, « les protocoles des sages de Sion », Ce faux document se présente comme un plan de conquête du monde établi par les Juifs et les francs-maçons. Traduit en plusieurs langues et diffusé à l’échelle internationale dès sa parution, il devient un best-sellerInutile de préciser le lien de cause à effet entre ce contenu et ce que nous lisons aujourd’hui sur internet.

J’ai pour ma part été un fervent complotiste il y a quelques années de cela, mais en observant certains éléments et en écoutant les arguments avancés, j’ai constaté de nombreuses contractions, des éléments faux, ou variables en fonction des circonstances. J’ai fini par prendre du recul avec cela, car j’ai aussi découvert sa dangerosité : le complotisme n’est pas seulement une opinion, une idée ou un argument, mais aussi une idéologie, une vision du monde.

Tel un virus, nous finissions avec le temps, par ne plus faire confiance en l’humanité, en la planète, en l’avenir.

Tel un virus, ce qui était de couleur hier finit par devenir gris aujourd’hui, l’espoir d’un monde meilleur finit par laisser place à la résignation et à l’impuissance.

Tel un virus, la sérénité et l’innocence se font remplacer par la méfiance, la paranoïa et la superstition. Tout ceci finit par être lourd à vivre et à supporter, alors j’ai décidé un jour d’être moi-même, d’écouter mon cœur et ma raison, qui m’ont dit non, il n’y a rien de cela. Ce changement de trajectoire a été salutaire pour moi, il m’a davantage ouvert les yeux sur les vrais priorités, sur de véritables convictions, que j’essaie modestement de partager.

Je sais aujourd’hui pourquoi ces idées sont tant séduisantes, avec la mondialisation et l’arrivée d’internet, le monde dans son ensemble paraît de moins en moins prévisible, perceptible, compréhensible, un monde également dirigé par de nombreux politiciens qui cumulent scandales, maladresses, corruptions. Un simple virus qui sort de nul part… Ces théories permettent de nous rassurer, en nous apportant un semblant d’explication et en redonnant un sens à toutes ces incohérences, mais finissent par nous créer de l’anxiété, du pessimisme et de la fatalité, ces théories sont là également pour nous donner l’illusion que nous avons le contrôle sur un monde mystérieux dirigé par des inconnus et qui file vers une trajectoire inconnue, mais au final, cela nous rend encore plus ignorant de la réalité...

Terre entre nos mains

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le féminisme

Depuis l’affaire harvey weinsten et la médiatisation des femens, le mouvement féministe a …