Accueil Non classé La question sociale se résume t’elle à l’augmentation des salaires ?

La question sociale se résume t’elle à l’augmentation des salaires ?

0
0
103

A côté de la question migratoire, qui nécessite une réflexion mondiale et pas simplement nationale, va se poser aussi la question sociale, lors des prochaines élections présidentielles. Promulguer une augmentation générale, est-ce vraiment la solution miracle? Le niveau de vie, ne dépend pas t’il aussi d’autres facteurs rarement évoqué ?

Il y a sûrement une nécessité de revaloriser les salaires, mais un débat aurait été indispensable pour apporter quelques nuances, car cette question doit s’inscrire dans un cadre collectif et non individuel.

Nous parlons beaucoup des valeurs et d’identité de la France en ces temps incertains, de ce fait, n’y aurait-il pas urgence de revaloriser par exemple les métiers de la terre et de l’artisanat qui disparaissent, d’encourager les métiers indispensables, liés à notre sécurité, à notre santé aussi ? n’y auraient t’ils pas des priorités dans la revalorisation des salaires ?

Revaloriser son salaire ne consiste-il pas aussi à encourager chacun d’entre-nous à entreprendre des initiatives, autant dans la vie privée que dans la vie professionnelle ? La formation et la qualification sont aussi des réponses aux problèmes de l’employé non qualifié et du bas salaire, et ne s’adresse pas seulement aux jeunes. La France de l’initiative et de l’effort, voila aussi une belle identité nationale.

Le niveau de vie dépend également du loyer qui représente une part importante de notre budget, alors, tant que celui-ci ne sera modéré ou plafonné, la question du pouvoir d’achat se posera éternellement. Il en est de même de notre train de vie, ce qui suit peut être contrariant et choquant, mais certains, ne devraient t-ils pas assumer aussi les nombreux crédits à la consommation (maison avec piscine, voiture neuve, téléphone apple,..), tous ces biens à la mode que nous sollicitons et qui dépassent souvent notre niveau de vie ? Sans parler du trio aussi à la mode (cigarette, alcool, cannabis). Parfois, il faut savoir s’abstenir, ou alors assumer ses choix…

La question sociale ne doit pas se résumer à l’argent, car si nous passons parfois tout notre temps à courir après le capital, il faut aussi savoir capitaliser notre temps. Renforcer nos liens sociaux, la culture, le sport, l’éducation pour tous, la citoyenneté ne doivent pas être exclu de cette question.

Les nombreuses mairies écologiques récemment élus en France, tentent de contribuer à cette « qualité de vie » en réglementant la circulation, afin de privilégier les déplacements écologiques, mais nous sommes loin du compte, il semble que de nouveaux bouchons apparaissent, là où ils n’y en avaient pas auparavant…

Repenser l’économie mondiale, l’urbanisme, la consommation, le développement, les déplacements, les échanges commerciaux, réguler les secteurs d’activités,..

Voilà peut-être les questions fondamentales qui répondrons à tous ces problèmes migratoires, d’environnement et de pouvoir d’achat.

Alors, qui se porte candidat ?

 Terre entre nos mains

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

J’ai croisé le regard d’Albert camus…

L’envers et l’endroit, premier texte écrit par cet écrivain français ayant vécu et grandi …