Accueil Non classé La démocratie ravageuse (son variant).

La démocratie ravageuse (son variant).

0
0
112

Cette belle idée qu’est la démocratie que nous chérissons tous, a toujours été un magnifique moteur civilisationnel : elle a engendré de splendides œuvres d’art, produit d’illustres écrivains et penseurs, elle a permis à chaque individu(e) d’être lui même, de se construire librement et d’assumer sa différence sans être inquiété.

La démocratie possède une face rayonnante, mais détient aussi une face sombre, car elle a produit son propre variant, celui-ci détruit aujourd’hui notre bien commun et notre unité.

La démocratie était pourtant censé apporter une alternance politique, celle qui permettait réellement de construire lentement une société, mandat après mandat, grâce à la contribution d’élus différents, de sensibilités différentes, celle qui aurait dû donner la parole à chaque citoyen d’horizon différent au moins une fois dans sa vie, pour écouter sa contribution, sa proposition ou bien son témoignage, sur la place publique. Mais nous avons échoué, au lieu de cela, un variant est apparu à la place, aujourd’hui cette nouvelle démocratie ravageuse ou ce variant, a détruit l’autorité de l’état, la crédibilité des institutions. En se réfugiant sur le net, ce virus permet aujourd’hui à chacun d’être virtuellement son propre « souverrain », en se représentant comme une « institution » à qui il faut rendre des comptes, sans rendre de compte, et cela notamment grâce à internet et les réseaux sociaux.

Ce nouveau variant de la démocratie a accéléré la précarisation de tout, le droit de consommer et de jeter comme bon nous semble, de s’allier et de se séparer, de trahir à notre guise, de contester comme bon nous semble, sans raison valable. Elle a aussi réussi à nous convaincre que l’éthique et la religion sont aussi nos ennemis communs. 

Cette démocratie ravageuse a aussi comme sœur la mondialisation sauvage, celle qui aurait dû normalement rapprocher les peuples, harmoniser les droits et les devoirs à travers le monde, mais celle-ci a plutôt créer une jungle économique, plutôt qu’une union économique. Oui, ce variant de la démocratie a créé cette individualité, au point qu’elle n’ arrive plus à convaincre le peuple que sauver des vies est plus important que notre liberté absolue, ce variant de la démocratie, a aussi légitimé le discours de la haine, même ci celui-ci est condamné par la loi.

Conséquence, discours et contre-discours se confondent, valeurs et contre-valeurs ne se distinguent plus. Nous ne savons plus qui écouter, en qui croire, à qui faire confiance. Le risque de ces nombreuses dérives institutionnelles est palpable aujourd’hui : la tentation de l’autoritarisme et de la dictature pour remettre de l’ordre paraît être la seule solution pour certains d’entre-nous. Mais la véritable démocratie n’a pas dit son dernier mot, si son variant nous a pris en otage, elle en détient également l’antidote, celui qui nous permettra un jour, de nous ressaisir, et de nous réinventer aussi, peut-être en 2022…

Bonne année à tous.

Terre entre nos mains

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lettre à nos citoyens juifs de la part d’un Francais Musulman.

Cher concitoyens, on vous regarde souvent d’un œil suspicieux à cause de vos talents, de v…