Accueil Non classé J’ai fais le bilan du quinquennat de Mr macron.

J’ai fais le bilan du quinquennat de Mr macron.

1
0
240

Au delà de l’émotionel et de la déception, de la stupéfaction et de la colère , qui accompagnent la probable réélection d’Emmannuel Macron, il y a malgré tout des points positifs et négatifs à retenir de son premier quinquennat, le concerné pourrait-il en prendre connaissance ?

Le bilan négatif :

1- Incapacité à encadrer les prix des produits de premières necessités ainsi que des loyers. A soutenir les métiers fondamentaux comme l’agriculture, la sécurité ou la santé .

2- incapacité à diffuser un souffle nouveau dans la société, en terme de valeurs communes , d’engagements, d’initiatives et de qualité de vie. Encourager les débats citoyens sur la place publique. Ces derniers ont un impact certain sur le civisme, la sécurité , la confiance, l’unité du pays, notre gestion financière, notre évolution professionnelle, et donc notre pouvoir d’achat.

3- incapacité à défendre suffisamment la planète, ses espèces, ses ressources naturelles et le climat. Les déchets qui se multiplient sur la voirie .
L’électrique ou le nucléaire à eux seuls, ne sauverons pas la planète .

4- incapacité enfin, à réguler le marché, les secteurs d’activités et à proposer un autre modèle de société. Cela pour garantir une autonomie énergétique , alimentaire et matérielle, investir dans les services, les entreprises de proximités , et limiter celles qui sont inutiles , polluantes ou concurrencielles. Emmanuel Macron a en ce sens une vision libérale, anarchique et non harmonieuse de la société .

Les points positifs :

1-Le chômage à la fin de son mandat a été au plus bas. A t’il peut être profité de la reprise post-covid ?

2- je trouve que malgré un certain manque de recul, ce gouvernement a su plutôt bien gérer la crise du COVID. Je retiendrais que malgré le libéralisme ambiant , le gouvernement a sacrifié une partie de son économie pour préserver le plus de vies.

3- Macron a su être un Homme d’État pour gérer la guerre en Ukraine et je pense, qu’il a su avoir une position ferme et de dialogue a l’égard de la Russie.

4- il a su incarner l’image d’un président , malgré quelques maladresses , Mr Macron a su ne pas envenimer la fracture sociale, déjà fragile, à mon sens , et a rarement perdu son sang froid. Il a su maintenir un certain dialogue , avec ses voisins d’Europe et de la méditerannee. Bien que ce dialogue reste insuffisant , pour davantage de coopération.

Malgré un bilan mitigé, on ne peut également ignorer les nombreux  gestes en faveur du pouvoir d’achat tels que le chômage partiel , l’augmentation de la prime pour l’emploi et du chèque énergie,  le 100 pour 100 santé, et la suppression de la taxe d’habitation.

Voilà ce que je retiendrais du bilan d’Emmanuel Macron…

 

Terre entre nos mains

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Un commentaire

  1. az

    8 juin 2022 à 23 h 20 min

    Moins de chômage oui, mais au profit de mini jobs précaires et mal payés, sous le statut d’auto-entrepreneur. Donc polarisation des professions, absolument pas un gage de stabilité, donc tout sauf une victoire pour le « travail ».

    Vous vous défendez de défendre la politique de Macron, mais force est de constater que vous le faites bien. Ne prenons que le cas de la « casse sociale » qui serait prétendument agitée par le RN. Et vous citez en réponse des mesures prises contre son gré, afin d’estomper la grogne des gilets jaunes dans un premier temps, puis de sauver les meubles suite au Covid via son « quoi qu’il en coûte ». Très bien, mais tout cela est le résultat de mesures prises de manière « forcée » et subie, et absolument pas orientée dans le sens de son logiciel économique. Avez-vous lu les programmes de 2017 puis 2022 en l’occurrence ?

    A chaque fois qu’il a agi de la sorte, c’était parce qu’il n’en avait pas le choix, sauf à laisser la situation se détériorer voire exploser. En revanche, les mesures de Macron en accord avec son programme, et fidèle à sa vision de l’économie, c’est la fin de l’ISF, le maintien du CICE qui est un cadeau fiscal aux entreprises alors même qu’elles ne recrutent pas, la baisse des APL et des prestations chômages, et maintenant l’augmentation du départ légal en retraite. On pourrait rajouter une couche avec le fait de vouloir rendre l’université payante, y compris pour les étudiants les plus pauvres, ou encore cette volonté de céder au privé le public, en raisonnant en comptable cour termiste alors même qu’il s’agit d’intérêt public et d’investissement à long terme.

    On passera sur la l’objectif de son dernier programme de ne consacrer qu’une part infime du PIB annuel aux services publics, LE TAUX LE PLUS FAIBLE SOUS LA 5E REPUBLIQUE ! Il ne faudra pas se plaindre lorsque vous n’aurez plus de soignants, ni même d’enseignants certifiés mais que des contractuels.

    Si tout cela n’est pas de la casse sociale en bonne et due forme, alors je ne sais pas ce que c’est.

    Ma3 salama

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pourquoi la chute de l’empire romain peut encore se reproduire.

  Voilà un chapitre de l’histoire qui n’a cessé d ‘alimenter tous les fantasmes et le…