Accueil Non classé Egypte, terre de contrastes.

Egypte, terre de contrastes.

0
0
65

Je reviens d’un voyage initiatique en Égypte, un besoin qui s’impose de temps à autre. Lorsque notre civilisation n’a plus trop de réponses à nous apporter, il est toujours bon d’aller interroger celles qui nous ont précédées , car peut-être là-bas se trouvent certaines réponses à nos questions. Un peu lasse d’écouter des idées extrêmes et ennuyantes à longueur de journée , j’ai pu découvrir là bas, à ma grande surprise, au pays des pharaons, des paysages extrêmes. l’Égypte est une terre de contraste, autant dans sa géographie, qu’à travers son histoire. Le désert s’étend à l’immensité , autant au nord qu’au sud , sur une grande partie du pays , cette aridité n’a pourtant pas empêché une diversité marine incroyable de se développer en mer rouge, ce désert de cailloux, n’a pas non plus réussi à repousser l’étendue de la merveilleuse vallée du Nil. J’ai vu de mes propres yeux, au milieu du désert, le miracle de l’eau. J’ai pu visiter la vallée des rois, et me rendre compte du contraste incroyable entre l’environnement chaud et inhospitalier de cet endroit, et ces dizaines de caveaux funéraires construits à l’abri de la chaleur, sous la montagne, bien bâtis , richement décorés , et bien emménagés. Mais le contraste qui m’a le plus frappé, c’est sans doute tous ces temples et palais égyptiens que j’ai pu visiter, La qualité du travail qui a traversé les âges, le soin du détail et de l’esthétisme qui éblouissent nos yeux, et qui ont marqué tous les conquérants et visiteurs à travers les siècles. La réflexion des ouvrages dans leur environnement, par rapport aux astres, au soleil, au Nil par ces auteurs, la détermination et l’esprit de groupe qui ont motivé tout ces prodiges, la grandeur de l’œuvre avec de si modestes moyens. Les égyptiens ont réalisé l’impossible. Et pourquoi pas nous ? Ce qu’ils nous ont laissé contrastent terriblement avec nos sociétés actuelles. Bien que je ne sois pas un adepte des dictateurs, mais en voyant tant de beauté et de grandeur, en pensant également à tout le courage de ces hommes et femmes, et en imaginant un peu la ferveur et le but qui ont motivé le peuple, je n’ai pu m’empêcher de me dire : Ne nous faudrait-il pas un nouveau pharaon ? Un chef qui soit capable de mobiliser le peuple, afin de nous convaincre de son grand projet, et de nous prouver que nous pouvons atteindre l’ horizon indépassable ? En voyant ces somptueux édifices , on comprend aisément que ce peuple croyait en ce qu’il faisait… Car La croyance , lorsque-elle nous dépasse, nous pousse à réaliser une œuvre qui nous surpasse. Alors la terre, peut-être un jour, redeviendra une vallée verte et fertile. Voilà ce que m’a inspiré ce bref voyage en Egypte …. auton1965-888d4

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jonasdjeser
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Article sur le livre: Accompagner le renouveau, une autre société vue par la banlieue.

    Accompagner le renouveau ne tente pas de décrire la banlieue avec ses problématiques e…